Identifiez-vous ou inscrivez-vous au site
« Direct ATC 2016 »
Pour consulter le contenu de ce site, vous devez vous identifier ou vous inscrire Pas encore inscrit ?
L'inscription et l'utilisation de MediPass sont des services gratuits
connexion
 

Envoi du mail en cours
 
Cette opération bénéficie du soutien institutionnel des laboratoires

Cette opération bénéficie du soutien institutionnel des laboratoires

Il y a actuellement : 17 articles
Moteur de recherche
Edito
Chers collègues,
Par le Pr Gabriel Choukroun (Amiens), le 15-06-2016
L'ATC 2016 se termine. Nous vous proposons dans cette dernière newsletter deux résumés des communications de cette dernière matinée. Nous avons également eu la chance ce matin d'entendre David Sacks présenter une très belle communication sur les barrières immunologiques Lire la suite
Accéder à tous les éditoriaux
Comité de rédaction

Directeur de la publication: Thierry Klein

Directeur des rédactions: Dr Caroline Reitz

Médecins rédacteurs:

Pr Gabriel Choukroun (Amiens)
Dr Frank Martinez (Paris)
Attention, l'objectif de cette publication est de fournir des informations sur l'état actuel de la recherche ; ainsi, les données présentées sont susceptibles de ne pas être en accord avec les AMMs validées en France des produits cités et ne doivent pas être mises en pratique.
Zoom
L’association ledipasvir/sofosbuvir (LDV/SOF) pendant 12 semaines est efficace et bien tolérée pour traiter les patients transplantés rénaux porteurs chroniques du virus de l’hépatite C de génotype 1 ou 4 Rapporté par le Pr Gabriel Choukroun (Amiens)
Le traitement de l’hépatite C (VHC) par l’association interféron (IFN) - ribavirine (RBV) est très mal toléré chez les patients transplantés rénaux et est associé à un risque accru de rejet d'allogreffe. Cette étude avait pour objectif d’évaluer l'innocuité et l'efficacité (...) Lire ce zoom
Epidémiologie et facteurs pronostiques de l’infection grippale chez les patients transplantés Rapporté par le Pr Gabriel Choukroun (Amiens)
La grippe saisonnière est responsable d’une morbidité et d’une mortalité importante chez les patients transplantés. Cependant, la présentation clinique peut être atypique et les facteurs pronostics sont peu connus dans cette population. (...) Lire ce zoom
Les derniers articles scientifiques
Retrouvez ci-dessous les derniers articles publiés (pour l'intégralité des articles, utilisez les menus).
Traitement du rejet aigu humoral réfractaire : étude pilote testant un inhibiteur de la fraction C1 du complément
Dr Frank Martinez, Hôpital Necker-Enfants Malades - Paris le 15-06-2016
L'utilisation de divers inhibiteurs du complément comme traitement du rejet aigu humoral (RAH) est en cours d'évaluation. Ce travail présente les résultats d'une étude pilote prospective, monocentrique et monobras testant l'efficacité et la sécurité d’un
Chez les patients transplantés cardiaques, un traitement d’induction par rituximab est associé à l’accélération de la vasculopathie coronaire
Pr Gabriel Choukroun, CHU SUD - Amiens le 15-06-2016
Les auteurs de cette étude ont travaillé sur l’hypothèse que la déplétion lymphocytaire B atténuerait le développement de la vasculopathie coronaire (CAV) étant donné que dans la physiopathologie de cette complication, des données animales avaient montré l’implication du système immunitaire.
Les patients afro-américains et afro-européens traités par greffe au Royaume-Uni (UK) ont un moins bon pronostic rénal que les patients caucasiens
Dr Frank Martinez, Hôpital Necker-Enfants Malades - Paris le 14-06-2016
Les études de registre, pour la plupart issues des États-Unis, ont toujours souligné des résultats inférieurs chez les patients noirs traités par greffe rénale, alors que les afro-américains - dans beaucoup d'études - avaient un avantage de survie en dialyse.
Immunité à médiation cellulaire et glomérulopathie d’allogreffe : résultats d'une étude de microscopie moléculaire
Dr Frank Martinez, Hôpital Necker-Enfants Malades - Paris le 14-06-2016
De nombreuses lésions tissulaires d’allogreffe ou l'atteinte vasculaire ou microvasculaire prédominent, suggèrent le rôle pathogène clé des Ac Anti-HLA (de type DSA), ou encore le rôle d'autres systèmes Ag-Ac (non HLA). Toutefois nous savons que certaines lésions
Perte du greffon par récidive de hyalinose segmentaire et focale sur un deuxième greffon chez les receveurs ayant perdu le premier de récidive : de nouveaux faits...
Dr Frank Martinez, Hôpital Necker-Enfants Malades - Paris le 14-06-2016
La hyalinose segmentaire et focale idiopathique (HSF) peut récidiver après transplantation rénale et potentiellement être responsable de la perte du greffon. La récidive de la HSF sur un premier greffon est un facteur de risque majeur de récidive sur un deuxième greffon (estimé à 80%).
Interview du Dr Alexandre Loupy par le Dr Frank Martinez
Dr Frank Martinez, Hôpital Necker-Enfants Malades - Paris le 14-06-2016
Le Dr Alexandre Loupy est néphrologue à l’hôpital Necker, il est aussi Professeur Associé à l’Université d’Edmonton, Alberta, Canada. Il est Leader du « Paris Transplant Group ». Ces travaux ont permis de faire avancer de façon majeure la connaissance des mécanismes du rejet d’allogreffe
Effets à long terme de deux stratégies de traitement d’induction, ATG et basiliximab, chez les patients transplantés rénaux à faible risque immunologique
Pr Gabriel Choukroun, CHU SUD - Amiens le 13-06-2016
Le traitement d’induction est incontournable chez une très grande majorité de patients transplantés rénaux à faible risque immunologique et il est habituellement proposé d’utiliser un antagoniste des récepteurs à l’IL2 (Ac anti R-IL2) chez les receveurs à faible risque immunologique.
Risque, stratification et intérêt d’un traitement d’induction par dose réduite d’ATG en transplantation rénale
Pr Gabriel Choukroun, CHU SUD - Amiens le 13-06-2016
L’utilisation de doses plus faibles d’anti-thymocytes de lapin (r-ATG) permet en théorie entraîner moins d'infections tout en réduisant le coût. Cependant, cette stratégie peut être responsable d’une augmentation de l'incidence du rejet aigu.
Interview du Professeur Stanislas Pol par le Docteur Frank Martinez
Dr Frank Martinez, Hôpital Necker-Enfants Malades - Paris le 13-06-2016
FM. Les patients transplantés rénaux devraient-ils tous être prioritaires ?
SP. Oui, car toutes les situations d’immunosuppression favorisent la progression plus rapide de la fibrose hépatique associée aux infections virales chroniques et donc la fréquence de la cirrhose et de ses complications, incluant le carcinome hépatocellulaire.
Sténose de l'artère iliaque commune : une cause méconnue et réversible de dysfonction du greffon rénal
Dr Frank Martinez, Hôpital Necker-Enfants Malades - Paris le 13-06-2016
Les sténoses de l'artère rénale du transplant (TRAS) sont une cause non exceptionnelle et souvent réversible d'hypertension artérielle et de dysfonction de l'allogreffe. Cette série rétrospective décrit cinq cas de sténose de l'artère iliaque commune en amont
Effet des traitements d’induction chez les transplantés rénaux infectés par le virus de l'hépatite C (VHC)
Dr Frank Martinez, Hôpital Necker-Enfants Malades - Paris le 13-06-2016
Le traitement d'induction optimal chez les receveurs infectés par le VHC n’est pas établi. Une immunosuppression trop intense fait redouter une augmentation de la réplication virale et un risque d’accélérer la progression de la fibrose hépatique et la survenue de cirrhoses et de cancers
Le rejet aigu affecte fortement la survie des greffons des jeunes receveurs mais pas celle des patients âgés ; rôle de la reprise retardée de fonction
Dr Frank Martinez, Hôpital Necker-Enfants Malades - Paris le 12-06-2016
La proportion de greffons marginaux et de patients âgés en attente d'une transplantation rénale ne cesse d'augmenter. Les plus de 65 ans représentent près d'un quart des patients en attente dans de nombreux centres français. L'âge, la reprise retardée de fonction (RRF) et le rejet sont des
HCK : potentiel médiateur de la fibrose interstitielle des greffons rénaux
Dr Frank Martinez, Hôpital Necker-Enfants Malades - Paris le 12-06-2016
La fibrose rénale est la conséquence de l'accumulation excessive de matrice extracellulaire, qui se produit chez les patients atteints d'une maladie rénale chronique (MRC) et chez les transplantés rénaux atteints de diverses formes d'atteintes chroniques comportant une fibrose interstitielle avec
L’association Everolimus – Tacrolimus faible dose
Pr Gabriel Choukroun, CHU SUD - Amiens le 12-06-2016
Les inhibiteurs de la calcineurine et en particulier le tacrolimus, représentent le traitement de référence pour prévenir le rejet d’allogreffe en transplantation rénale. Cependant, la néphrotoxicité de ces produits et le risque à moyen et long terme de diabète de novo